Les outils de l’accueil

Outils de l'accueil

Publié le 19/11/13 par Henri Talamy

Création/reprise d’entreprise : Un nouvel outil pour doper vos fonds propres !

Si il est une question redondante et angoissante pour les entrepreneurs, c’est bien celle de la trésorerie et du financement. Le créateur (ou repreneur) aura beau avoir un dossier solide, il aura beaucoup de mal à convaincre des banquiers de plus en plus frileux face une conjoncture délicate. Heureusement un ensemble de dispositifs efficaces est à la disposition des futurs chefs d’entreprises pour les accompagner dans leur développement. Panorama des aides disponibles actuellement et zoom sur le dernier projet en date, le « Lanceur Pro ».

Aide-toi et le ciel t’aidera

Cela semble évident, et pourtant on ne compte plus le nombre de demandes de financement incomplètes ou trop minimalistes dans leur présentation. Exit également les projets professionnels qui ne sont pas économiquement crédibles. La première étape donc : proposer un concept solide et viable à travers un dossier de présentation soigné et complet. Vous pouvez alors vous présenter aux différentes structures proposant des aides financières.

Aides à destination des demandeurs d’emplois Créateurs ou Repreneurs

L’ACCRE : elle offre l’exonération des charges sociales pendant un an et la possibilité de versements des indemnités chômages sous forme de capital. Cette aide peux être complétée par le dispositif NACRE : un accompagnement avant, pendant et après la création, doublé d’un prêt à taux zéro d’un montant de 1000 à 10 000€ remboursable sur 5 ans.

Les aides locales

  • Le FIAD (Fonds d’Investissement Auvergne Durable) :

Il s’agit d’un accompagnement global de la Région Auvergne sur une durée de 2 ans.

Les aides peuvent prendre soit la forme de subventions : aide à la création d’emplois, investissements incorporels (droits de brevet, de licence) et prestations intellectuelles externes (conseils, études), soit la forme d’une avance remboursable pour l’aide au démarrage (investissements matériels). L’avance remboursable est un prêt à taux zéro, remboursable sur 5 ans avec un différé de remboursement de 2 ans.

  • La résidence d’entrepreneur :

Mis en place par l’ARDTA (Agence Régionale de Développement des Territoires d’Auvergne), c’est un accompagnement à court ou moyen terme. Outres le soutien technique et professionnel, l’ARDTA propose des aides financières notables : versement d’un SMIC pendant la durée de création et la prise en charges des frais professionnels.

D’autres programmes de subventions plus spécifiques à certaines filières ou à certains territoires peuvent être mobilisés. N’hésitez à consulter le site www.regionauvergne.biz pour plus d’information.

Un prêté pour un rendu

La constitution des fonds propres est l’étape principale du montage financier du projet. Divers moyens peuvent être mobilisés pour y parvenir : prêt d’honneur, financement solidaire, capital risque et d’amorçage, garanties pour les investisseurs, etc. Ce renforcement joue aussi un effet de levier pour les autres sources de financement.

Le prêt d’honneur

Proposé par les Plateformes d’Initiatives Locales (Réseau « Entreprendre Auvergne » ou « Auvergne Active »), le prêt d'honneur est un "coup de pouce" financier pour les porteurs de projet qui ne possèdent pas suffisamment d'apports financiers personnels pour financer la création (ou la reprise) de leur entreprise.

Le prêt solidaire

La micro-finance s'adresse aux porteurs de petits projets exclus du système financier classique souvent parce qu'ils n'offrent pas les garanties de solvabilité demandées par les établissements financiers classiques.

Les institutions de micro-finance apportent tous les services habituels d'un établissement financier avec, en complément, un accompagnement pour la réalisation du projet de création d'activité.

Et mon banquier dans tout ça ?

Si d’une façon générale il n’est pas toujours facile d’obtenir des prêts, certains établissements manifestent une vraie volonté de soutien à l’entreprenariat en proposant des outils innovants et des solutions de financement pertinentes. C’est le cas notamment du Crédit Agricole Centre France, qui présente son nouveau dispositif, Le Lanceur Pro. Une offre de financement inédite mise en place en partenariat avec l’ARDTA.

Le Lanceur Pro : un prêt bien arrangeant !

L’avantage pour le créateur ? Doubler ses fonds propres. 1€ apporté = 1€ prêté.

La nouveauté ? Sont également considérés comme apports les fonds issus de prêts d’honneurs ou solidaires.

Un prêt à 1%... mais pourquoi pas 0 % ? Ce prêt sera complémentaire des prêts à taux zero et ne doit par conséquent pas entacher leur attractivité.

Le plafond ? 20 000 € : un montant qui permettra de répondre aux besoins de financement des petits comme des gros projets.

La disponibilité ? Un conseiller vous reçoit sous 48 heures.

Le partenariat avec l’ARDTA

Pour l’ARDTA, le Lanceur Pro vient étoffer l’offre de financement à destination des entrepreneurs. Mais il conviendra de diagnostiquer au préalable quels seront les projets les plus à même de pouvoir en bénéficier. Un ensemble de priorités ont été ainsi déterminées par les deux structures : favoriser la reprise des activités existantes, favoriser des emplois non délocalisables et les savoir-faire de proximité.

L’ARDTA devra aussi évaluer la crédibilité et la pérennité des projets. Forte de son expérience avec ses « Résidences d’entrepreneurs », l’agence sera un partenaire privilégié pour le Crédit Agricole Centre France qui, rappelons-le, est la première banque des entreprises en Auvergne (7 entreprises sur 10).

Informations pratiques sur le Lanceur Pro : Lionel BROSSARD du Crédit Agricole : tél : (04) 73 30 59 39.

Article rédigé par Frédéric Capmartin

Vos réactions

Nombre de commentaires : 0 Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour publier un commentaire.

Accueil de nouveaux arrivants

La Démarche Qualité

 

Newsletter Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles !

Mentions légales - Contact - Conception IRIS interactive

Actu Live