En direct des territoires

Information en direct des territoires

Publié le 05/12/13 par Stéphanie Frobert

Agrilocal : un logiciel inventé dans les territoires qui monte à Paris

La plateforme numérique qui permet aux producteurs locaux d’accéder de la restauration collective en respectant le code des marchés publics, fonctionne déjà dans la Drôme et le Puy-de-Dôme et va s’étendre à une trentaine de départements.

Créé dans la Drôme en 2011, le succès d’AgriLocal fait effet boule de neige. Il s’agit d’une plateforme internet de mise en relation directe des structures de restauration collective et des producteurs locaux.

Repris et développé par le Puy-de-Dôme depuis 2012, puis par l’Ardèche, l’Allier et la Corrèze, onze départements ont déjà délibéré pour mettre en place le système et trois autres vont le faire d’ici la fin de l’année. Au total, une trentaine de départements ont manifesté leur intérêt pour partager l’expérience.

Pour valoriser cette innovation, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, accompagné de la ministre déléguée à l’Economie numérique, Fleur Pellerin, et de la ministre à l’Egalité des territoires, Cécile Duflot, ont accueilli à Paris le 13 novembre dernier les pionniers d’AgriLocal. Ils ont annoncé la création d’une association nationale, dont la première assemblée générale se tiendra à Valence, le 22 janvier prochain.

L’obstacle des marchés publics

« Depuis longtemps, nous nous efforcions à développer l’utilisation de produits locaux, sains et de qualité dans la restauration collectives, en particulier dans les collèges. Mais jusqu’à présent, nous nous bornions à des opérations ponctuelles, ou localisées à des territoires bien délimités », explique le président du Conseil général du Puy-de-Dôme, Jean-Yves Gouttebel, qui a adopté le dispositif il y a un an.

« Le développement à plus grande échelle d’une telle politique se heurtait à deux obstacles majeurs : l’absence d’outil simple et efficace de mise en relation des producteurs et des utilisateurs, et le respect du Code des marchés publics, qui interdit d’introduire des critères d’approvisionnement local dans les commandes. C’est précisément parce qu’il lève ces deux obstacles que l’outil Agrilocal, conçu par nos collègues de la Drôme, a immédiatement suscité notre intérêt », ajoute Jean-Yves Gouttebel.

Après un an de fonctionnement dans le Puy-de-Dôme, 130 producteurs fermiers (sur un potentiel de 500) sont actifs sur le site et 70 acheteurs (dont 28 collèges, trois lycées, vingt maisons de retraite et quinze communes) utilisent régulièrement Agrilocal63. Quelque 360 consultations ont été lancées pour la commande de 110 produits différents : viandes, charcuteries, produits laitiers, fruits et légumes.

« Un des intérêts du site est de permettre que toute la question de la commande publique soit prise en charge par le dispositif AgriLocal, à travers un marché à procédure adaptée (MAPA). La force d’AgriLocal est de rendre transparent ce service, les producteurs font un MAPA sans s’en rendre compte », souligne le directeur du développement local de la Drôme, Francis Aynaud, créateur du concept.

Audace et inventivité

Mais ce genre de solutions ne se met pas en place du jour au lendemain. Dans l’Allier, par exemple, une série de réunions publiques sont organisées tout au long de l’année 2013 pour sensibiliser les producteurs locaux et les intendants des collèges afin de commencer à utiliser le système en 2014 dans tous les collèges.

Selon Cécile Duflot, « c’est la preuve que les territoires veulent créer eux-mêmes les conditions de leur propre développement ».

Fleur Pellerin pour sa part a salué « l’audace et l’inventivité de ces collectivités qui ont su simplifier la commande publique à travers le numérique » et a souligné que cette action contredit « le cliché d’une agriculture éloignée du numérique, au contraire, l’agriculture et ses métiers ont besoin de réseaux efficaces car elles comptent sur des solutions logicielles complètes pour gérer les fermes ».

Rens. : www.agrilocal63.fr

Article rédigé par Pablo Aiquel

 

  Articles associés

Les actus d'Auvergne Nouveau Monde

LES AUVERGNATS SONT GENEREUX !Plus de 120 000€, c’est le montant […]

Vos réactions

Nombre de commentaires : 0 Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour publier un commentaire.

Accueil de nouveaux arrivants

La Démarche Qualité

 

Newsletter Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles !

Mentions légales - Contact - Conception IRIS interactive

Actu Live